Index   FAQ    MAO    Manuel du Jeu    Portail    Membres  Groupes   S’enregistrer   MP   Profil   Dé/connexion 



Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Broxx
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/12/2009, 18:01 Répondre en citantRevenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ronan quitta le donjon d’Azjol, accompagné par une vingtaine de Nervis. Dans toute la Saronie, il n’existait qu’un seul village qui résistait à la propagande et aux idées utopistes de Vynmarus, la tribu de Nara’n. Ville sous développée, crasseuse et répugnante, où les gens vivent comme des animaux, ils ne sont pas agressifs mais tout simplement idiots, quel est donc le problème dans tout ça ? Ils sont situés à proximité d’un énorme gisement de roche contenant beaucoup de métaux en son sein, ils refusent l’exploitation de cette roche pour la simple et bonne raison qu’ils l’a considèrent comme une divinité, un cadeau des cieux qui doit rester intouchable… stupides ignorants. L’ambassadeur fut donc chargé de faire évoluer les choses, brûler le village ou commercer avec la tribu, n’importe quel moyen conviendrait tant que la nation Saroniate aurait accès à ce gisement. Ce fut également la première mission des Nervis, ils allaient peut être devoir user de la force pour convaincre les sauvages, chose qu’ils espéraient malgré le nombre de vies en jeu. Au bout de cinq heures, environ, la petite troupe pu entrevoir le village et ses huttes primaires, des hommes armés de vulgaires lances aux bouts de pierres gardaient l’entrée, ils laissèrent passer Ronan au bout de quelques explications.
Ils se dirigèrent ensuite vers la tente principale, celle du chef ahuri, pour parler négociations. L’ambassadeur s’inclina et présenta sa personne ainsi que ses réclamations.  
 
« Bonjour noble Seigneur, je suis Ronan, ambassadeur de la Saronie, au service de son dirigeant Vynmarus. Je viens vous présenter mes salutations, j’ai quelques petites choses à vous demander. Vous le savez peut être, la Nation se veut unifier, cela nous dérange fortement de savoir qu’un village déroge à la règle, le vote, et c’est pourquoi on m’a envoyé ici. Pour votre bien et celui de la Saronie, il faut que cela change, comment voulez paraitre stable quand il existe des territoires hostiles au sein même du Royaume ? De plus, refuser l’accès à ce gisement qui est l’un des plus importants du territoire montre clairement que vous ne portez pas une grande affection quant à l’avancement de la Saronie et au progrès qu’elle pourrait faire. Nous venons en pacifistes mais nous sommes capables de revenir plus tard avec d’autres intentions si vous ne changez pas votre perception de ce monde. »
TRIBE
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/12/2009, 19:18 Répondre en citantRevenir en haut

Chacun vaque à ses occupations dans le village tranquille et bigot de Nara’n. Maître Yi l’inflexible dirige cet hameau avec une intransigeance qui inspire le respect aux siens. En cet fin d’après-midi, il reçoit la visite d’un ambassadeur de Saronie. Son nom : Ronan. Sa volonté : unifier, pacifier, exploiter. Quand il a fini d’entendre le Saroniate, Yi a les yeux qui vont de droite à gauche, rapidement. Après avoir mouliner un instant, il dit, tranchant :


« Niet. »

Et ses petits yeux dont le blanc a jauni se fixent à Ronan.


Dernière édition par TRIBE le 26/12/2009, 21:47; édité 1 fois
Broxx
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/12/2009, 19:39 Répondre en citantRevenir en haut

« Je vois… votre misérable tribu n’en a que faire du progrès, bien. Que vous faut-il alors pour que vous nous accordiez le droit d’exploiter votre gisement ? C’est une perche que je vous tends, si vous manquez encore une fois de diplomatie, je crains que la situation ne tourne au vinaigre pour vous et votre peuple. »

Ronan fixa l’un des gardes qui venait d’entrer, il l’inspecta brièvement, ça y’est, il connaissait la solution.


« Je remarque que vos conditions de vies ne sont pas des meilleurs, de même, vos équipements ne sont pas terribles, de vulgaires lances en bois et des armures grotesques faites en fourrure de moutons… si nous vous formons à la création d’armes et armures, nous laisseriez vous approcher votre gisement ? Manier une épée est beaucoup plus gratifiant que d’avoir une lance primaire. »
TRIBE
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/12/2009, 20:21 Répondre en citantRevenir en haut

Le gisement maintien la peuplade docile, elle canalyse certaines ambitions en contraignant les villageois à suivre des préceptes exigeants. Maître Yi ne s’en passerait pour rien au monde, ses fesses sont trop bien assises sur le trône, rond et douillet, pas piquant pour un rond. Des épées plutôt que des lances ? Bof, argument qui ne pèse pas lourd pour maître Yi. Il va lâcher un nouveau « niet » mais un trait de lumière éclaire son esprit étroit. Il vient de comprendre que le trône pourrait devenir piquant si ce monsieur là revenait avec une armée d’épées dardées sur lui. Moins laconique, sourcils arqués, il dit :

« D’abord, tu viens t’agenouiller devant l’Oudjoug, tu baisses la tête et tu dis : Oudjoug, milieu du monde, grand et très-haut Oudjoug, je ne suis rien et tu es tout. Je suis ton humble créature, je te dois tout car tu es tout. Je suis petit, mais tout entier à toi, Ô grand Oudjoug. »

Il s’appuie sur ses avant-bras pour avancer la tête vers son hôte.

« D’accord ? »


Dernière édition par TRIBE le 26/12/2009, 21:46; édité 1 fois
Broxx
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/12/2009, 20:33 Répondre en citantRevenir en haut

Ronan soupira tandis que ses hommes riaient, la demande étonnante du Roi allait faire de lui la risée du village, mais qu’importe. Pour le bien de la Saronie, il devait le faire, qu’importe ce que pensaient ces chiens, il servait un intérêt plus grand et ce n’est pas le désir d’un vulgaire seigneur qui allait le freiner. Il s’avança vers maitre Yi, alors que les nervis ricanaient, et s’agenouilla comme le bon désir du maitre.


« Oudjoug, milieu du monde, grand et très-haut Oudjoug, je ne suis rien et tu es tout. Je suis ton humble créature, je te dois tout car tu es tout. Je suis petit, mais tout entier à toi, Ô grand Oudjoug. »

Il se releva avec le peu de dignité qu’il lui restait, mais tampis.


« J’ose espérer que l’accès à votre mine devient permanent pour les Saroniates ? »
TRIBE
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/12/2009, 21:42 Répondre en citantRevenir en haut

Ce que fait le Saroniate stupéfie d’abord les Narans. Au milieu de sa récitation, Yi ricane, puis quand l’autre a fini, lui et tout ses sujets s’esclaffent à gorges déployées. C’est grosse marrade autour du digne ambassadeur. Le maître a du mal à se redresser, plié en deux, une main en l’air comme pour dire « arrêtez, arrêtez j’en peux plus ! ». Les rires cessent enfin et Yi se racle la gorge.

« L’Oudjoug est ce que tu appelles toi gisement. Lui c’est divin, pas moi. »

Nouvelle crise de rire générale, mais rapidement écourtée par le chef.

« Viens, suis-moi »

Le diplomate est conduit sur le lieu sacré, devant monticule de pierre, Oudjoug. La pierre est de grande qualité, Le maître lui demande de répéter à genoux ce qu’il vient de dire sous la tente. Ceci fait, il chasse tous les siens, spectateurs et gardes. Seuls avec le Saroniate et ses soldats, il lui dit à voix ténue :

« La nuit tombe, dis à tes hommes de charger part d’Oudjoug dans vos besaces. (son index montre un tas) Ce morceau là, pas plus. Ensuite partez à travers bois par là-bas, dans la nuit, discrètement. (il répète) Ce morceau là, pas plus. »

Se plantant bien en face du représentant de Saronie.

« Toi par contre, tu me salues, respectueux, sur la place du village et repars avec l’autre partie de tes hommes. D’accord ? »

Il joue tour à tour avec les trois pointes de sa barbe.


Gain = 230 Minerai
Broxx
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/12/2009, 22:33 Répondre en citantRevenir en haut

Tout le monde riait mais qu’importe, Ronan avait réussi ! Il fut conduit avec ses hommes à l’endroit où se trouvait le gisement et dû encore une fois réciter le serment, cette fois-ci personne ne ria, au contraire, cela signifiait qu’ils allaient repartir avec les ressources tant désirées, belle prouesse pour Ronan et ses hommes. Yi chassa ensuite les Narans du gisement, laissant Ronan et ses hommes seuls avec lui. Les Saroniates eurent le droit de prendre un bon bout de pierre amplement suffisant vu la faible quantité d’hommes présents sur les lieux. Les Nervis chargèrent les bête de sommes qu’ils avaient amenés et les chargèrent de pierre, le seigneur de Nara’n parla ensuite à Ronan, lui expliquant qu’il devrait le remercier en public, ce qui ne dérangeait pas vraiment ce dernier. Au bout de quelques minutes, les sacoches des créatures furent remplis et il ne restait plus rien du tas qu’avait désigné Yi… la plupart des hommes partirent tandis que Ronan et le reste se rendirent avec le souverain au centre de la place.


« Noble Seigneur Yi, tu as aujourd’hui prouvé que tu mérites ton titre, j’espère que le peuple de Nara’n mesure la chance qu’il a d’être gouverné par une personne aussi fière et brave que toi, tu as su faire preuve de diplomatie et garder un esprit de fer, nuls doutes à avoir, Azjol continuera de commercer avec toi, ton peuple pourra ainsi évoluer et tu deviendras le plus grand Roi de Nara’n ! «

Les villageois acclamèrent le souverain et Ronan tourna les talons, quelle facilité que de manipuler la masse, même si leur dirigeant fut difficile à convaincre. Ils reprirent la route, bientôt ils reviendraient à Azjol avec les ressources que Vynmarus voulaient vite.
Manderley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 27/12/2009, 20:57 Répondre en citantRevenir en haut

Les temps sont calmes pour le moment. Tout se passera comme vous le souhaitez.
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:03 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation